News

Atelier National sur la Recherche à Taï

Le Parc national de Taï (PNT) est situé dans le sud ouest de la Côte d’Ivoire dans l’interfluve Sassandra -Cavally. Il couvre une superficie de 5.367 km² et s’étend sur 9 sous-préfectures relevant des 4 départements de Guiglo, de Tabou, de San Pédro et de Soubré. Ce massif forestier classé Parc National en 1972 et inscrit Réserve de Biosphère en 1978, puis Patrimoine Mondial en 1982, constitue l'un des derniers vestiges importants de la forêt tropicale primaire en Afrique de l'Ouest. Sa riche flore naturelle (1300 espèces de plantes supérieures dont 150 identifiées comme étant endémiques) et ses espèces de mammifères menacées, comme le Chimpanzé, le Colobe rouge, l’Hippopotame nain et le Céphalophe de Jentink etc, lui confère un grand intérêt scientifique. Depuis plusieurs décennies, ce laboratoire naturel de recherche scientifique a fait et continue de faire l’objet de plusieurs investigations scientifiques par des chercheurs de diverses disciplines, et venant de divers horizons. Ces recherches qui ont permis d'évaluer, de comprendre et documenter les changements qui ont eu lieu dans l’espace Taï couvrant l’aire protégé et ses environs. En effet, les résultats de ces recherches ont énormément contribué et contribuent encore à la gestion de cet espace. Cependant aujourd’hui, certains éléments du dispositif d’orientation, de coordination et de capitalisation des activités de recherche scientifique mis en place dans les années 90’ ne sont pas fonctionnels et le potentiel de la réserve de biosphère en ce qui concerne la recherche, les études et l’observation continue de l'environnement, la formation et l'éducation du public, des jeunes en particulier n’est pas pleinement exploité. Comme conséquence, la diffusion des résultats de recherches auprès des gestionnaires de la Réserve deBiosphère, de la communauté scientifique, des partenaires au développement et du public ne se fait pas, le plus souvent, au moment opportun. Pourtant, le caractère dynamique de la gestion d’une aire protégée comme le PNT et sa zone périphérique nécessitent une communication régulière sur les processus, écologiques, environnementaux, économiques et sociaux qui contribuent à façonner ce milieu. Dans ce contexte, la mise en valeur de l’ancien dispositif favorisant une transparence dans l’orientation, la coordination et la capitalisation des activités de recherche scientifique s’est avérée nécessaire. A cet effet, il a été prévu conformément au point 1.6.2.1 du Plan d’opérations 2010 du Parc National de Taï, d’organiser et d’institutionnaliser un atelier pour faire l’état des lieux sur les activités de recherche dans le PNT et sa périphérie. Après la tenue du dernier atelier en 2000, les acteurs du Parc National de Taï se retrouveront à nouveau les 23 et 24 Novembre 2011 dans la salle de conférence du Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS). Notons par ailleurs que cet atelier national enregistrera la participation de plusieurs structures gouvernementales et non gouvernementales dont le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), le Ministère de l’Environnement et du Développement durable, l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves de Côte d’Ivoire (OIPR), La Coopération Internationale Allemande (GIZ),l'Unesco, le CSRS, le Centre de Recherche en Ecologie de l’Université d’Abobo-Adjamé (CRE), l’UFR des biosciences de l’Université de Cocody et bien d’autres.

FacebookTwitterGoogle Plus