News

Atelier de l’UNIFEM de restitution des resultats du programme de prevention des violences à l'égard des femmes et du VIH/SIDA par l'apprentissage autodidacte pour la durabilité au CSRS

La violence à l’égard des femmes est aujourd’hui une problématique d’actualité partout dans le monde et revêt différentes formes sous les tropiques africaines, dont : la violence domestique; le viol; le trafic de femmes et de filles; la prostitution forcée; la violence dans les conflits armés, le viol systématique, l'esclavage sexuel et la grossesse forcée; les meurtres d'honneur; la violence liée à la dot; l'infanticide des petites filles, la sélection prénatale en fonction du sexe, favorable aux garçons; les mutilations génitales féminines et autres pratiques et traditions néfastes pour les femmes.
C’est pourquoi, L’UNIFEM (Fonds de développement des Nations Unies pour la femme), à travers le Fonds d’Affectation spécial des Nations Unies à lancer le  «  Programme de prévention des violences à l’égard des femmes et du VIH/SIDA par l’apprentissage autodidacte pour la durabilité en côte d’ivoire ». Ce programme visait de réduire les violences à l’égard des femmes, favoriser la prévention et la prise en charge des IST/VIH/SIDA chez les femmes ainsi que de contribuer à une documentation et une large diffusion des données relatives aux violences faites aux femmes.
L’atelier de restitution des résultats du programme s’est tenu le Mercredi 24 Juin à partir de 09h00.
Une importante délégation d’officiel était présente : Monsieur le Ministre de la Solidarité et des Victimes de Guerre, Le Directeur Général du Centre Suisse de Recherches Scientifiques, Le représentant du PNUDen côte d’Ivoire, La représentante de L’UNIFEM en côte d’Ivoire, L’adjoint au maire de Yopougon ainsi que tout les membres des comités locaux de lutte contre les violences sur les femmes venant de Korhogo, Bouaké et Man.
Prof. Guéladio Cissé à prononcé un discours de bienvenue en se disant fière du projet et des équipes du programme  puis a laissé la parole au  Ministre de la Solidarité et des victimes de Guerre qui s’est dit réjouis de la tenue de cet atelier et a saluer l’initiative du Centre Suisse, avec à sa tête le Prof. Guéladio Cissé qui a vu juste en mettant en place un tel programme. Et a conclu en déclarant ouvert l’atelier de restitution des résultats du programme de prévention des violences à l’égard des femmes et du VIH/SIDA par l’apprentissage autodidacte pour la durabilité et de renforcement des capacités des comités locaux.

FacebookTwitterGoogle Plus