News

Lancement du Premier congrès de la conférence des responsables de la recherche d'Afrique au CSRS

Les Chercheurs réunis au sein de la Conférence des Responsables de la Recherche d`Afrique (CRRAF) veulent redynamiser leur structure créée depuis 2002. C'est à cet effet que le Ministère de l`Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) en collaboration avec le  Conseil  Africain et Malgache pour l'Enseignement Supérieur(CAMES) et le Centre Suisse de Recherches Scientifiques (CSRS) ont organisé les 24,25 et 26 Août 2009, le premier Congrès de la Conférence des Responsables de la Recherche d`Afrique (CRRAF) et le séminaire de formation des Chercheurs et des Enseignants Chercheurs dans les locaux du Centre Suisse, sis à Adiopodoumé, km 17 Route de Dabou.
Cette cérémonie s`est ouvert en présence de M. Hibault Alexis, Directeur de cabinet du Ministre de l`Enseignement Supérieur et de la Recherche. Selon ce dernier, le problème de la recherche en Afrique réside dans le fait, qu`il y a un manque de financement et une absence de valorisation des résultats de recherche. Il a affirmé « Que la Côte d`Ivoire n`accorde que 0,05% de son PIB à la recherche, ce qui est fort  peu. Mais, c’est aussi la même réalité dans la majorité de nos états. Et c`est là une tendance qu`il faut se battre à faire changer. Car si des pays comme la Corée sont aujourd`hui en avance, c`est grâce aux résultats de la recherche ».
Comme l`a expliqué le professeur Samuel Gbadebeku, Directeur de la Recherche et Président élu du CRRAF, ce rassemblement sera consacré non seulement au congrès de redynamisation du CRRAF mais aussi à la formation des chercheurs ivoiriens en matière de rédaction d`un projet de recherche et aux procédures du Conseil Africain et Malgache de l`Enseignement Supérieur (CAMES).
Quant au professeur Bonfoh Bassirou, Directeur Général du Centre Suisse de Recherches Scientifiques, il s`est réjoui du fait que le Centre Suisse ait abrité le premier congrès de la CRRAF et contribue au renforcement des capacités des chercheurs ivoiriens. Il a rendu hommage au Ministère de l`Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), qui met en exergue le dynamisme de la recherche scientifique en Côte d`Ivoire.
Le professeur Moyen Georges, président du Comité Consultatif Général, voudrait quant à lui, que les résolutions qui auront été prises au cours de ces trois jours de rencontre, soient véritablement traduites dans les faits, dans l`optique du développement du continent.

FacebookTwitterGoogle Plus