News

Elimination de la rage en Afrique: Des experts se penchent sur la question à Grand-Bassam

Le Réseau Africain de Lutte contre la Rage/ Pan-African Rabies Control Network (PARACON) en partenariat avec le consortium Afrique One-ASPIRE et le CSRS, a organisé la rencontre régionale africaine de l’initiative de l’élimination de la rage. Cette initiative s’inscrit dans les activités de l’Alliance Globale du Contrôle de la Rage (GARC). Cette rencontre s’est tenue à Grand Bassam du 29-30 Juin 2016 en présence des représentants de 16 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Cinq domaines ont été abordés lors des travaux. Il s’agit entre autres, (i) les échanges d’expérience et renforcement de capacité entre spécialistes, (ii) l’analyse de la situation de l’initiative, (iii) l’évaluation des outils et méthode de contrôle, (iv) la formation à l’utilisation des données et du bulletin d’analyse des bases de données et (v) l’estimation des coûts et l’identification des bailleurs. Au regard des conclusions, les défis majeurs restent, l’estimation de la population canine, la stratégie pour une bonne couverture vaccinale, le financement de la vaccination et la prise de conscience des populations sur le problème.
La rage est une maladie virale transmissible principalement des chiens, chats à l’homme par les morsures et les griffures. Lorsque la maladie est déclarée chez l’homme ou chez l’animal, la mort est inévitable. La lutte passe donc par la vaccination des animaux et les évidences scientifiques montrent que la transmission de la rage peut être interrompue entre le chien et l’homme avec une couverture vaccinale de 70% chez les chiens. Elle est à 100% évitable. En Côte d’Ivoire un programme d’estimation du poids de la rage est financé par la Fondation GAVI et conduit par un consortium d’institutions utilisant l’approche One Health (www.afriqueone.net)

FacebookTwitterGoogle Plus