News

Mise aux normes des laboratoires du CSRS : Le processus d’accréditation GLP en marche

Dans le cadre de la mise aux normes des laboratoires du CSRS en matière de lutte anti vectorielle, une délégation de deux experts de l’Innovative Vector Contrôle Consortium (IVCC) a visité le CSRS du mercredi 4 au jeudi 5 janvier 2017. La délégation composée de Dr Graham Small et du Dr Alex Wright, a eu une séance de travail, le premier jour, avec l’équipe du CSRS sous la présidence du Directeur Général (DG) du CSRS qui a rehaussé la cérémonie de sa présence. Le DG a d’abord présenté le fonctionnement et les grandes activités du CSRS ainsi que les avancées de l’Institution en matière de recherche sur la lutte anti vectorielle par la création d’une unité spéciale de contrôle des vecteurs. Le Dr Graham a, quant à lui, présenté le contexte international de mise en œuvre de ce grand projet et ses objectifs. Il ressort de son exposé que le but du GLP est que toutes les institutions qui travaillent avec IVCC aient l’accréditation GLP pour mieux attirer les projets de lutte anti vectorielle. En ce qui concerne le CSRS, le Dr Graham se dit confiant car « de nombreux progrès ont été réalisés mais il reste néanmoins à faire des efforts sur certains points » a-t-il rassuré. En outre, IVCC a reçu le financement nécessaire du bailleur pour financer tout le processus : les visites comme celle-ci pour aider les centres à aller vers la certification, les ateliers de formation, la réhabilitation ou la construction de certaines infrastructures. Cette accréditation Good Laboratory Practices (GLP) permet aux institutions de recherche sur la lutte anti vectorielle, qui l’obtiennent, de traiter directement avec les compagnies pour effectuer des tests, sans passer par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Par ailleurs, le choix de ces institutions dépend de plusieurs facteurs dont les expertises, la capacité à prendre plusieurs projets, la capacité de tester des produits sur plusieurs types moustiques. Dans cette optique, le CSRS sera bientôt contacté par l’OMS pour la mise à jour de la matrice des centres de référence. A l’issu de ces échanges, différentes entités du CSRS qui entrent dans le cadre du projet ont été visitées : les unités informatique et documentation du service système d’information et technologie, l’animalerie, l’insectarium, les laboratoires ainsi que l’unité des moyens généraux du service ressources humaines et moyens généraux. Le lendemain, la délégation s’est rendu à Tiassalé au nord-ouest d’Abidjan pour y visiter la station de recherche du CSRS dans cette localité. Ces deux jours de visite ont permis à la délégation de mettre en place le processus d’accréditation GLP qui permettra au CSRS de devenir un centre de référence de IVCC Selon les nouvelles normes de l’OMS.

FacebookTwitterGoogle Plus