News

1er Conseil d’Administration 2017 du CSRS : L’exercice 2017 s’annonce sous de bons auspices

Le Conseil d’Administration (CA) du Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) s’est réuni en sa 17è session ordinaire ce mercredi 25 janvier 2017. Ce CA a été présidé par le Professeur Jürg Utzinger, Directeur Général du Swiss TPH, Vice-Président du CA. Le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Côte d’Ivoire (MESRS), Président du CA était représenté par le Professeur Annick Tahiri, Directeur de la Promotion, de la Valorisation, de la Recherche et de l’Innovation Technologique du MESRS. Au menu de cette première rencontre de l’année, l’examen du rapport technique et financier 2016 et du budget 2017. Le rapport technique et financier 2016 a été présenté par le Prof. Bassirou Bonfoh, DG du CSRS. Il a permis au CA de passer en revue les grandes activités de l’année 2016 qui témoignent d’un rayonnement grandissant du CSRS aux plans national, sous régional et international. Le budget 2016 a enregistré pour la première fois un déficit qui a été resorbé par les provisions constituées par les excédents des années précédentes.  Quant au budget 2017, il a été présenté, validé et adopté. Ce budget 2017 prend en compte la troisième et dernière phase de la revalorisation salariale des employés de l’Institution, entamée depuis 2015 par la Direction Générale. Il faut noter qu’en dehors des membres du Conseil. Trois personnalités ont participé au CA en tant qu’observateurs. Il s’agit de l’Ambassadeur de Suisse en Côte d’Ivoire, SEM Thomas Litscher, du Dr. Andreas Burckhardt, Président du CA du Swiss TPH et du Dr Yaya Sangaré, Secrétaire Exécutif du Programme d’Appui Stratégique à la Recherche Scientifique en Côte d’Ivoire (PASRES). A titre de rappel, le CA du CSRS se tient deux fois par an. La 17è session qui aurait dû se tenir en décembre 2016 est la deuxième session annuelle de l’année 2016. Cette deuxième session annuelle  a pour objectif d’évaluer le rapport technique et le budget de l’année écoulée et de valider le budget de l’année suivante.

FacebookTwitterGoogle Plus