News

Contrôle des maladies d'origine alimentaire : Afrique One-ASPIRE s'engage dans la lutte

Les maladies d'origine alimentaire sont apparues comme un problème majeur de santé publique dans le monde entier. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), près d'une personne sur 10 tombe malade chaque année en mangeant des aliments contaminés. Pour s'attaquer aux maladies d’origine alimentaire, le consortium de recherche Afrique One-African Science Partnership for Intervention Research Excellence (ASPIRE) a incorporé les maladies d'origine alimentaire et les maladies nutritionnelles dans l'un de ses cinq programmes de formation thématique (TTP) et a recruté 13 boursiers, dont 2 post-doc, 7 doctorants et 4 masters.

Du 24 au 26 mai 2017, tous les membres du TTP sur maladies d'origine alimentaire et les maladies nutritionnelles (TTP Food), y compris le directeur d'Afrique One-ASPIRE et leader du TTP Food, le Prof. Bassirou Bonfoh et le directeur adjoint et co-leader du TTP Food, le Dr Sayoki Mfinanga, se sont réunis à Grand-Bassam pour la réunion TTP Food. Profs Sabiba Amouzou du Conseil Africain et Malgache de l'Enseignement Supérieur (CAMES) et Marina Koussémon de l'Université Nangui Abrogoua (UNA) ont honoré la rencontre de leur présence.

L'objectif principal de la réunion était que les participants se familiarisent aux activités de recherche prévues ou en cours dans le cadre de l'alimentation. C'était aussi une bonne occasion pour les 13 boursiers de présenter leur protocole de recherche et de recevoir des commentaires de leurs superviseurs et du coordonnateur des formations, Dr Katharina Kreppel. Les principaux sujets abordés par les boursiers concernent (i) la chaîne de valeur de l'alimentation animale, (ii) les modes de consommation et les risques connexes et (iii) la conception de l'efficacité du rapport coût-efficacité.

Un autre point important de la réunion de lancement du TTP Food a été la formation et une visite sur le terrain dans un restaurant traditionnel ivoirien pour observer la sécurité et la consommation des aliments crus, de l'environnement et des affaires de l'établissement. Certains cours sur l'analyse participative des risques, les approches inter-trans et multidisciplinaires ont été donnés par les superviseurs. En outre, l'équipe de coordination d’Afrique One-ASPIRE a présenté des règles de gestion au sein du consortium (finances, communication, suivi et évaluation). Dr Kreppel a aussi décrit les différentes possibilités de formation disponibles.  

FacebookTwitterGoogle Plus