News

Côte d’Ivoire / Bingerville abrite le Congrès inaugural de la Société africaine de primatologie (SAP 2017)

 Le Centre suisse de Recherche scientifique (CSRS) organise, de lundi à jeudi, à Bingerville, le Congrès inaugural de la Société africaine de primatologie (SAP 2017) qui marquera la création officielle de la structure pour l’avancement de la recherche et la conservation des primates, autour du thème « Nouveaux défis et opportunités dans la conservation des primates à travers l’Afrique ».

A l’atelier de révision de la liste rouge des primates de l’Afrique organisé par le Groupe des spécialistes des primates de la Commission de sauvegarde des espèces de l’Union internationale pour la conservation de la nature qui s’est tenu du 18 au 23 avril 2016 à Rome en Italie, les experts ont évalué le statut de conservation des primates d’Afrique.

Ainsi sur 179 taxa, 100 ont été classés comme menacés dont 35 en danger et 15 en danger critique. Plus que jamais, ces évaluations ont révélé la situation désastreuse des primates d’Afrique et attiré l’attention sur la possibilité d’une perte imminente et catastrophique de la riche biodiversité des primates du continent si des mesures concrètes ne sont pas prises de toute urgence pour inverser la tendance actuelle.

L’objectif général du congrès est de constituer formellement la Société africaine de primatologie et de positionner le groupe comme une plate-forme de partage de connaissances et d’expériences entre chercheurs, acteurs de la conservation, professionnels de l’éducation, bailleurs de fonds et décideurs du continent africain, afin de conserver effectivement les primates d’Afrique.

Les travaux devraient permettre d’améliorer la connaissance sur les acquis, les contraintes et les perspectives de la primatologie dans les différentes régions d’Afrique.

Le Congrès rassemblera 150 à 200 primatologues africains, des chercheurs non africains et des conversationnistes travaillant sur les primates d’Afrique ainsi que d’autres parties prenantes. Par ailleurs, il se tiendra la première Assemblée générale des membres de la SAP, ainsi que des conférences en plénières animées par d’illustres primatologues, des séances d’affiche de posters et des tables rondes, annoncent les organisateurs.

(AIP)

FacebookTwitterGoogle Plus