News

La Fédération Mondiale des Journalistes Scientifiques au CSRS

Une délégation de 6 journalistes de la Fédération Mondiale des Journalistes Scientifiques (FMJS) était en visite au Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) le mardi 15 septembre 2015 dans le cadre d’une formation à leur endroit.Dans le cadre de formations en Afrique de l’Ouest (Sierra Leone, Libéria et Guinée) organisé par la FMJS en direction des journalistes, le CSRS a partagé son expérience dans la gestion de la crise Ebola par la voix d’un de ses expert anthropologue. Selon Anouk Beauvais, gestionnaire de projet à la FMJS, « il s’agit de renforcer les capacités de certains journalistes scientifiques africains afin d’améliorer leur couverture de crise comme celle d’Ebola ».Cette formation qui s’est déroulé du 12 au 16 Septembre visait, d’une part, à faciliter la collection de donnée pour une recherche coordonnée par l’Université Concordia à Montréal et la Chaire Unesco de Bioéthique à Abidjan et, d’autre part, à développer un curriculum pour les ateliers locaux et aussi préparer la Recherche entre les partenaires académiques.Le CSRS a dans le même élan accepté de recevoir une délégation des auditeurs afin de leur présenter plus en détails les travaux de recherche conduit dans ses locaux.C’est une délégation de 6 journaliste de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, de la guinée et de la France avec à leur tête M. Igor Strauss de RFI qui à 2 heures durant pu faire connaissance avec l’institution. Les axes de recherche et les principes de fonctionnement et de financement ont été abordés avant de débouché sur un échange ouvert dans la relation chercheur/centre de recherche et journaliste/organes de presse. Plusieurs laboratoires ont été visités dont le laboratoire de cytologie Un réseautage spontané s’en est suivi et toute la délégation s’est réjoui de la visite avec un projet commun d’aider à une meilleur vulgarisation des résultats de la recherche. La Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) est un organisme à but non lucratif, ONG basé au Canada, représentant les 51 associations de journalistes de la science et de la technologie de l'Afrique, de l’Amériques, de l'Asie-Pacifique, de l’Europe et du Moyen-Orient. La Fédération encourage fortement la couverture critique des questions de science et de technologie, d'environnement, de santé et de médecine, d'agriculture et autres domaines connexes. 

FacebookTwitterGoogle Plus