News

Le CSRS et ses partenaires mènent des réflexions pour une justice transitionnelle plus efficace

Le Centre Suisse de Recherche Scientifique en Côte d’Ivoire (CSRS) en collaboration avec la Fondation Suisse pour la Paix (Swisspeace), a organisé du 23 au 24 avril 2018 un atelier international portant sur le thème « « Production et circulation des connaissances sur la justice transitionnelle entre recherche et action : expériences et défis ».

L’un des objectifs de cet atelier a consisté à l’examen des meilleures formes de synergie entre la recherche – les décideurs – les praticiens du domaine de la justice transitionnelle qui, est un mécanisme de traitement des conflits qui ont engendré des violations massives des droits de l’homme de sorte à les prévenir, faire droits aux victimes et ouvrir une société « démocratique ».

Le Directeur général du CSRS, Prof Bassirou Bonfoh, a souhaité que les travaux produisent de « nouveaux savoirs » par des avis neutres pour que les décideurs prennent des décisions en toute connaissance de cause en vue de faciliter les transitions au sein des institutions et une gestion efficace des sorties de crises.

Pendant ces deux jours, une trentaine d’experts et chercheurs de la Côte d’Ivoire, mais aussi de la Suisse, l’Angleterre et du Sud Soudan ont réfléchi à des solutions d’une justice transitionnelle plus efficace. Ils ont également planché sur la place de la société civile ou encore la synergie entre recherche, politique et pratiques dans la mobilisation de la connaissance pour la paix.

L’organisation de cet atelier s’inscrit dans la continuité d’une étude en cours menée simultanément en Côte d’Ivoire, en Mozambique et au Sud Soudan.  

FacebookTwitterGoogle Plus