News

Rentrée Solennelle CSRS 2019 / La sécurité alimentaire et nutritionnelle au centre des discussions

La traditionnelle rentrée solennelle du Centre suisse de Recherches scientifiques en Côte d'Ivoire s'est tenue les mardi 26 et Mercredi 27 février 2019, à son siège d'Adiopodoumé Km 17.

Le thème choisi pour la première journée de cette quatrième édition,  « l’apport des tubercules et racines (igname et manioc) et de l’élevage dans la lutte contre le déficit de sécurité alimentaire et nutritionnel », a été mis en discussion au cours de cette activité de partage d’expérience entre les différentes institutions nationales et internationales partenaires du CSRS. La richesse et la diversité des intervenants et invités présents à cette occasion ont rehaussé la qualité de cet événement.
Après l’habituel Akwaba du Directeur général, Prof. Inza Koné et de la Présidente du Conseil d’Administration du CSRS, Prof. Pétronille Acray-Zengbe aux participants, cinq experts des questions de sécurité alimentaire ont, tour à tour, fait des communications. Ce sont respectivement i) Dr. Hgaza Kouamé, chef de projet, chercheur senior au CSRS et enseignant-chercheur à l’Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo ; ii) Prof. Georges Amani, expert et enseignant-chercheur à l’université Nangui Abrogoua, Membre du Conseil Scientifique du CSRS ; iii) Dr. Kouassi Abou Bakari, Enseignant-chercheur au laboratoire de génétiques de l’UFR Biosciences de l’Université Félix Houphouët-Boigny ; iv) M. Tré bi Tré, expert du Ministère de la Production Animale et des Ressources Halieutiques de Côte d'Ivoire ; v) Dr Abdrahmane Wane, économiste au CIRAD.

A l’intervention de ces panélistes, s’ajoutent les contributions remarquées de M. Lorgn, Directeur du FIRCA et de Madame Abega Joëlle, Directrice du Centre de recherche de Nestlé. Le premier a présenté de façon succincte, les acquis des projets de recherche et d’innovation financés par le FIRCA sur l’igname et le manioc, des filières qui ’’ne sont pas suffisamment organisées’’, a-t-il déploré.

Quant à Mme Abega Joelle, elle a profité de cette tribune pour présenter la contribution de Nestlé dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté en Afrique.

Ainsi, l'ensemble de ces contributions a montré l’importante place occupée par ces spéculations (igname, manioc) et l’élevage au niveau national et international. En effet, la production ivoirienne d’igname se positionne au 3ème rang mondial et celle du manioc au 7ème rang.  Ces spéculations se logent aux 1er et 2ème places en tant que piliers de consommation dans la population ivoirienne. L’igname et le manioc ont donc une forte contribution à la sécurité alimentaire des populations ivoiriennes.

Cependant, des défis structurels demeurent. Une des difficultés relevées lors des discussions est l’industrialisation des produits dérivés des tubercules et de l’élevage. Ces discussions ont permis de ressortir le manque d’industrialisation totale des  produits prêts à la consommation que sont de l’igname, du manioc et de l’élevage.

Après les échanges entre l’auditoire et les intervenants, Prof. Koné Inza  à clôturé la première journée de cette rentrée solennelle. Ce mot de fin était essentiellement un appel lancé à une synergie d’action entre chercheurs et partenaires publics et privés pour faire de ces spéculations des priorités nationales face aux séductions des spéculations non alimentaires.

La seconde journée était limitée aux chefs de groupes de Recherches et de projets, aux chefs d’unités spéciales, et aux chefs de services. C’était l’occasion, pour eux, de présenter leurs différents plans d’actions pour l’année 2019.

Pour rappel, la rentrée solennelle du CSRS répondait à un triple objectif à savoir, marquer de façon symbolique la reprise officielle des activités de l’année 2019, nouer de nouveaux partenariats de recherche et réviser les plans d'actions des groupes de recherches et services administratifs du CSRS.






FacebookTwitterGoogle Plus