News

Recherche scientifique, passage obligé pour le développement

Deux innovations technologique du CSRS présentées lors de la Semaine de la promotion de la recherche scientifique (SEPRI)  abritée par la Direction de la valorisation de la recherche et de l’innovation technologique (DVRIT) les 4 et 5 septembre 2015 en présence de M. Gnamien Konan, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.
Le thème de cette 8ème édition de la SEPRI : « Enjeux socio-économiques de l’innovation en contexte de pays émergent » exprimait la volonté de la Côte d’Ivoire de transcender son traditionnel rôle de pourvoyeur de matières premières à faible valeur ajoutée sur les marchés mondiaux. L’exemple des pays développés révèle l’importance incontestable de la recherche dans l’atteinte d’un tel objectif.
Cette édition a été meublée d’une exposition, de tables-rondes et de projections de film qui ont démontré la contribution de cette recherche au service de développement de la Côte d’Ivoire et du bien-être des populations.Ce sont plus d’une vingtaine d’institution dont le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) qui ont répondu présent à cet évènement pour partager leurs trouvailles et autre contribution. Présent à toutes les éditions de cet évènement, le CSRS a tenu à y participer par l’exposition de deux innovations résultant de ses travaux de recherches en partenariat. Se sont pour l’un,  les consultations cardiovasculaires par des ECG à distance et pour l’autre, l’introduction de la Microscopie Portable avec des téléphones portables pour le Diagnostic des Parasitoses.Le Réseau en Afrique Francophone de télémédecine (RAFT) en partenariat avec le CSRS mène des activités de télémédecine sous les aspects de téléformation ou de télé expertise. Spécifiquement à la télé expertise, c’est l’électrocardiogramme à distance (télé ECG) qui a été présenté. Ce projet conduit sur neuf centres de santé en Côte d’Ivoire (Odienné, Adzopé, Abobo, Focolari, Niablé, Ferkessedougou, Boundiali, Man et Bouna) vise à faciliter l’accès au soin, désengorger les centres de santé et par ricochet améliorer la qualité du service. Pour la deuxième innovation, c’est un prototype de microscope portable en phase de test par une équipe de chercheurs du CSRS. Cette innovation présente les avantages d’être plus pratique dans les zones ou l’électricité fait défaut, facile à transporter et d’offrir des possibilités de capture d’images permettant ainsi l’envoi par mail de celles-ci et leur analyse par d’autres experts partout dans le monde.En valorisant les résultats de la recherche, il est indéniable, selon les promoteurs de la SEPRI, que ces acquis serviront de levier à la Côte d’Ivoire pour se hisser au rang de pays industrialisé.
Notons que la SEPRI a été instituée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique en 2008 pour promouvoir les résultats de la recherche, dans le but d’établir un solide lien entre la recherche et le monde socioprofessionnel.Les résultats attendus sont notamment l’instauration d’une veille technologique permettant de diffuser régulièrement les résultats des découvertes scientifiques et technologiques et la création d’un partenariat entre les chercheurs et les opérateurs économiques qui utilisent les résultats de la recherche.

FacebookTwitterGoogle Plus