News

IMPACT DE LA RECHERCHE "ONE HEALTH" EN AFRIQUE

L'impact de la recherche One Health  en Afrique.

  La 5e réunion annuelle du consortium Afrique One-ASPIRE s'est tenue exclusivement en ligne du 27 au 29 janvier 2021 en raison de la pandémie de la COVID-19. Le thème de la réunion était " Impact de la recherche One Health sur les zoonoses en Afrique " et les boursiers ont présenté leurs résultats de recherches sur le One Health,  menées au cours des 4 dernières années (2016-2020). Avant cela, le Directeur, le Professeur Bassirou Bonfoh, a fait le point sur la contribution d'Afrique One au renforcement des capacités des jeunes chercheurs africains et a souligné les réalisations remarquables en science.
  
Les efforts de renforcement des capacités

Dans cette cohorte de chercheurs africains, 72 boursiers de troisième cycle sont formés, encadrés et supervisés par le programme. En outre, le programme a touché près de 7 600 externes (étudiants, praticiens) travaillant dans les institutions académiques partenaires. La recherche a donné lieu à 126 publications, dont 45 % émanant des boursiers et 55% des co-investigateurs.
Impact sur la recherche
Des progrès significatifs ont été réalisés dans la lutte contre certaines zoonoses sur le continent. Les initiatives à fort impact sont la lutte contre la rage, la brucellose et le traitement des plaies, ainsi que les efforts visant à améliorer la nutrition et la surveillance des maladies. En Tanzanie, par exemple, un outil peu coûteux pour le stockage du vaccin antirabique à température ambiante a été mis au point, rendant ainsi possible la conservation sans l’électricité. Cette initiative a été utilisée dans les campagnes de vaccination avec une nouvelle stratégie de distribution de vaccins dans les zones difficiles d’accès. Une collaboration étroite entre les praticiens de la santé animale et humaine a été consolidée. Dans la lutte contre la brucellose, les rats renifleurs se révèlent prometteurs pour détecter la bactérie Brucella dans les échantillons (sang, lait). Au Tchad, de nouveaux outils pour un système communautaire intégré de surveillance et de réaction au syndrome de santé unique sont conçus et en cours de validation. Ces systèmes seront reliés au système d'information sanitaire de district existant dans le pays. En Côte d'Ivoire, il a été établi un lien entre la consommation combinée de patates douces à chair orange et de soja et la réduction de la durée de cicatrisation des plaies chroniques et d’Ulcère de Buruli. Formation En marge de la réunion annuelle, les boursiers ont reçu une formation en ligne de 4 jours sur l’évaluation de l’impact de la science. Cette formation a été couplée d’hackathon de trois jours, une méthode en ligne de travail d'équipe devant aboutir à une intervention innovante dans la lutte contre les zoonoses en utilisant l'approche "One Health".

FacebookTwitterGoogle Plus