News

EDITION 2016 DE LA JOURNEE DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME AU CSRS : L’ERADICATION TOTALE DU PALUDISME EST POSSIBLE !

« Combattre ensemble la triple résistance et en finir pour de bon avec le paludisme » tel a été le thème autour duquel s’est articulée la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme au Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS), le jeudi 28 avril 2016. Alignée sur le thème national 2016 qui est : « En finir pour de bon avec le paludisme », cette cérémonie s’est déroulée dans au sein de l’institut. Coordonné par le Dr Silué Dieudonné, chercheur associé et responsable du groupe de recherche Modes de vies, Maladies Tropicales et Emergentes (MMTE) au CSRS, la célébration s’est déroulée en deux phases, notamment une séance de sensibilisation et l’animation d’un panel scientifique.
Lors de la phase des allocutions, Dr Silué a insisté sur l’importance de la sensibilisation pour le bon respect de la posologie des médicaments lors des traitements et l’adoption de comportements responsables pour freiner la triple résistance. En effet, les résultats des travaux de recherche conduits sur le paludisme au CSRS, montrent que son l’éradication  n’est envisageable qu’en combattant le paludisme sous l’angle du vecteur (moustique), du parasite (plasmodium) et de l’homme (résistance sociales et comportementales). Dr Dao, Directeur des Ressources et Valorisation (DRV) au CSRS, a par ailleurs livré des statistiques saillantes sur les conséquences économiques et sociales de la maladie en Côte d’Ivoire.Le canal choisi a été le théâtre et le sketch afin de montrer les changements de comportements indispensables à l’éradication du paludisme. Cette courroie de transmission ludique, a permis de faire comprendre à l’assistance constituée d’élèves, d’infirmiers des centres de santé, d’employés et de chercheurs du CSRS, quele combat contre le paludisme nécessite de conjuguer les efforts et les synergies des acteurs en vue d’une éradication totale.
La deuxième phase de cette journée, axée sur l’intervention d’un panel scientifique, a vu se succéder au pupitre le Dr Yvan Niamké, Chef de produit à Guilin Pharma et  M. Issaka Annif, Business Manager Afrique de l’Ouest de Bayer. Le Dr Yvan Niamké, a mis en évidence, toute l’étendue du travail nécessaire pour la mise  sur le marché d’un médicament fiable et utile à la population avec une présentation sur le thème «  le parcours du médicament, de la recherche à la commercialisation ». Aussi, a-t-il mis un accent particulier sur la longueur du processus de fabrication du médicament jusqu’à sa mise sur le marché (en moyenne dix ans), et la mobilisation de ressources financières, humaines et matérielles colossales. Après une série de questions, M. Issaka Annif, représentant du laboratoire Bayer, a présenté succinctement sa structure et a mis en évidence le partenariat entre le CSRS et celle-ci. 
A l’issue de ces présentations le Prof. Yapi Ahoua, membre du panel scientifique, a terminé sur une note d’espoir quand à l’éradication totale du paludisme à travers les initiatives au plan local et international, l’engouement des pays dans cette lutte et la présence d’une réelle volonté politique.

FacebookTwitterGoogle Plus