News

African Institutions Initiative : Grand-Bassam accueille la réunion de consultation

La ville de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire a accueilli du 27 au 28 avril 2016, la réunion de l’Initiative des Institutions Africaines (AII). L’objectif de cette réunion a consisté à « (i) évaluer la réalisation et informer les donateurs et les décideurs sur les capacités dans la recherche en santé, l’apprentissage mutuel pour l’adaptation et les changements, (ii) trouver des domaines de synergies pour l’avenir », a indiqué le Professeur Bassirou Bonfoh, Directeur Général du consortium Afrique One, l’un des 7 consortia de recherche membres de l’AII. Cette réunion a vu la présence du Dr Simon Kay et de Claire Fearn, respectivement Chef des opérations internationales et conseillère en partenariat et opérations internationales de la Fondation Wellcome Trust, principal bailleur de fonds de l’AII.

Wellcome Trust et Afrique One, 2 piliers en gouvernance de la recherche

Au cours de la cérémonie d’ouverture, Le Professeur Thiam Hassane, Directeur de cabinet du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de Côte d’Ivoire, Professeur Ramata Ly Bakayoko, a remercié le Wellcome Trust « pour son appui financier mais également technique, dans l’amélioration de la gouvernance de la recherche ». Il a également salué la contribution du consortium Afrique One et de son Directeur « pour son leadership et sa contribution significative à l’amélioration de la gouvernance de la recherche en Côte d’Ivoire ».
« Afrique One a été présent tout au long de la crise post-électorale pour apporter un soutien aux étudiants, aux Unités de Formation et de Recherches dans la sauvegarde du capital technique et scientifique malgré la fermeture des universités », a-t-il ajouté.A en croire le Professeur Thiam Hassane, 28 étudiants ont grâce à Afrique One, bénéficié de financement pour leur formation. Ces derniers se répartissent en 12 postdoctorants, 6 doctorants et 10 masters.

L'AII à Grand-Bassam : « un symbole »

Le choix de la ville de Grand-Bassam pour la tenue de la réunion de consultation de l’AII « est un symbole », a affirmé le Professeur Thiam Hassane. Quant au Représentant du Maire de Grand-Bassam, Traoré Siaka, il s’est dit « fier et reconnaissant ».
Le 13 mars 2016, Grand-Bassam, lieu de tourisme en Côte d'Ivoire et classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO subit des attentats terroristes aux lourdes conséquences. Bilan : 19 morts. En dépit de ce tragique événement, le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire a tenu à organiser dans cette ville endeuillée, la réunion de consultation de l’AII. Ce geste a été salué par les autorités comme la preuve d’un « attachement à la démocratie et à la liberté ».
Financé depuis 2009 par le Wellcome Trust, l’AII vise à construire une masse critique de capacités de recherche durable dans différents pays africains.  Ce, poussé par les besoins et les priorités de ces pays en renforçant les capacités des universités africaines et des institutions de recherche à entreprendre des recherches compétitives au niveau international. 

Un groupement de 3 bailleurs à savoir le Wellcome Trust, l’UKaid et l’Académie Africaine des Sciences (AAS), vient d’octroyer la somme de 5.25 millions de livres soit environ 4.5 milliards de Francs CFA à Afrique One pour une période de 5 ans à compter de 2016. Cet investissement va soutenir les activités de recherche liées à Afrique One-ASPIRE, un programme de recherche conduit par Afrique One.

FacebookTwitterGoogle Plus