News

OOAS : Les experts ouest-africains de la santé à l'épreuve du plan stratégique 2016 - 2020

A l'initiative de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) s'est tenu du 23 au 27 février 2015 à Abidjan/Côte d’Ivoire l’atelier d’élaboration du plan stratégique régional de facilitation de la recherche pour la santé dans l’espace CEDEAO 2016-2020. Ledit atelier a vu la participation effective de plus de  50 acteurs issus d'une vingtaine d'institutions de l’Afrique de l’Ouest au nombre desquelles l'INRSP au Mali, le NIMR au Nigeria, l'INDEPTH au Ghana, le Centre MURAZ au Burkina Faso. A cela s'ajoutent de nombreux partenaires techniques et financiers venus d'Europe, d'Amérique et d'Afrique du Sud. Pays d’accueil de cet important atelier, la Côte d’Ivoire a été fortement représentée par plusieurs institutions dont l’Université Félix Houphouët Boigny, INHP, INSP, l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire et le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS). Après 5 jours d'intenses activités, plusieurs recommandations ont été faites. Entre autres la prise en compte des communautés de pratiques et la valorisation des acteurs de la médecine traditionnelle. Aux sortir de ces différents travaux une satisfaction générale était perceptible chez les participants. Toutefois, ceux-ci étaient unanimes sur les challenges de l’exécution dudit document ainsi que la nécessité d’une implication totale de toutes les parties pour l’atteinte effective des objectifs assignés.
Créé en 1987, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) est  une émanation des Chefs d’État et de Gouvernement de tous les quinze pays de la CEDEAO.  L'OOAS a pour objectif d’offrir le niveau le plus élevé en matière de prestation de soins de santé aux populations de la sous-région sur la base de l’ harmonisation des politiques des États Membres, de la mise en commun des ressources et de la coopération entre les États Membres et les pays tiers, en vue de trouver collectivement et stratégiquement des solutions aux problèmes de santé de la sous-région.

FacebookTwitterGoogle Plus