News

Le CSRS au 7ème Salon International de l’Agriculture du Maroc

Les indications géographiques (IG), qui sont une marque collective attribuée à un produit pour lequel la qualité, la réputation ou les caractères sont conférés par le terroir, contribuent au développement durable des régions. A cet égard, le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) qui oriente ses actions dans le cadre du développement durable adhère au concept des IG et s’engage à soutenir les initiatives contribuant à développer les IG en Côte d’Ivoire et dans la sous-région Ouest-africaine. A cet effet, le ministère de l’Agriculture, le ministère de l’Industrie et de la promotion du secteur privé, le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) et le CSRS avaient été invités en tant que représentants de la Côte d’Ivoire au 7ème Salon International de l’Agriculture du Maroc (SIAM), du 25-29 avril 2012, à Meknes au Maroc, mais cet évènement a vu que la participation du CSRS pour la délégation ivoirienne. Cette édition de la manifestation ayant pour thème « les innovations technologiques » a eu principalement trois temps forts, à savoir en prélude la 5ème édition des assises de l’Agriculture du Maroc, ensuite les stands d’expositions et enfin l’Atelier du goût des produits du terroir. Au cours des assises de l’Agriculture du Maroc, il a été indiqué que le Maroc a inscrit le développement des produits de terroir comme une priorité dans le plan ‘’Maroc Vert’’ qui est la nouvelle politique agricole de ce pays. En matière de produits d’origine, le Maroc possède un savoir-faire et une biodiversité indéniables et à travers sa stratégie agricole, l’autorité de tutelle accompagne les producteurs et les filières en les assistant dans le défi de la transformation, le conditionnement, la distribution de leurs produits et la rentabilité de l’exploitation agricole. La couverture des risques agricoles est également soutenue par le plan Maroc Vert à travers l’incitation à l’agrégation des agriculteurs et l’adhésion à des polices d’assurance. Les stands d’exposition ont vu la participation de nombreux pays européens dont la Suisse, les pays américains (USA, Canada, etc..) et de quelques pays africains (Burkina Faso, Cameroun, etc..). Cette exposition a enregistrée environ 700 000 visiteurs. Le stand du CSRS installé dans le pavillon des innovations technologiques a permis de présenter aux visiteurs la mission et les activités de ce centre de recherches, ainsi qu’un produit d’origine Côte d’Ivoire en l’occurrence l’attiéké de Grand-Lahou. L’attiéké a été l’objet de curiosité et d’intérêt de la part des visiteurs et le fait de sa similitude avec le couscous pourrait lui conférer de réelles chances de pénétration du marché marocain. Au cours de cette exposition, la délégation du CSRS a eu plusieurs contacts, entre autres, ceux relatifs à la maîtrise de l’irrigation par le biais de polymères absorbant l’eau (Stockosorb®), à la valorisation des résidus agricoles par le développement de biomatériaux au moyen de la nanotechnologie, et à l’inventaire des produits du terroir en Côte d’Ivoire et dans une dizaine de pays africains dans le cadre d’un projet initié par Origin (organisation œuvrant pour le promotion et la protection à l’échelle mondiale des intérêts des produits du terroir). En outre, la délégation du CSRS a eu l’occasion de rencontrer la PCA de la Fédération Nationale des Coopératives du Vivrier de Côte d’Ivoire (FENACOVICI), Mme Irié Lou, de passage à cette exposition. Des échanges entre les premiers responsables du CSRS et de la FENACOVICI ont permis de déboucher, pour les échéances futures, sur une vision commune contribuant à fédérer les initiatives entre la recherche et les organisations professionnelles agricoles avec l’appui des institutions politiques et administratives de tutelle. L’Atelier du goût effectué dans le cadre de la journée consacrée à la Suisse a vu la dégustation de produits AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) d’origine Suisse, à savoir le fromage Tête de Moine et le Pain de seigle valaisan, de produits d’origine marocaine, le couscous marocain et l’Huile d’Argan, ainsi qu’un produit typique de Côte d’Ivoire, l’Attiéké. Cette journée a également vu la signature d’une convention de collaboration entre le Royaume du Maroc et le Canton de Jura de Suisse sur les produits du terroir. Ce protocole mentionne l’implication du CSRS comme entité représentant la Côte d’Ivoire et la sous-région Ouest-Africaine. Au sortir de cette manifestation, le CSRS s’engage à être présent en 2013 à la prochaine édition du SIAM au Maroc et à la 5ème édition du Concours Suisse des Produits du terroir, avec la participation effective d’Organisations Professionnelles Agricoles exposant des produits du terroir d’origine ivoirienne et/ou sous-régionale.

FacebookTwitterGoogle Plus