News

2ème conférence africaine sur la primatologie en Ouganda / Appel aux chercheurs africains à plus s’intéresser aux primates

Du 2 au 6 septembre 2019 s’est tenue à Entebbe, en Ouganda, la deuxième conférence de la Société Africaine de Primatologie (APS) sur le thème « Défis et Opportunités dans la conservation des primates en Afrique ».

Cet évènement scientifique de haut niveau a rassemblé les parties prenantes - primatologue en herbe, chercheurs, praticiens de la conservation, intervenants du tourisme et responsables des politiques - de la protection de la biodiversité des primates.

C’est plus de 300 experts en primatologie qui étaient réunis pour partager des idées et des résultats de recherche. L’autre élément tout aussi important de ces discussions était de trouver des moyens de promouvoir la participation active des primatologues africains autochtones dans l'arène internationale de la primatologie. Quelques pistes de solutions ont été esquissées :

             « Nous ne disons pas que nous sommes contre le développement. Nous disons que le développement peut être compatible avec la conservation de la faune (...) les menaces sont connues et nous espérons que l'intérêt des jeunes pour la primatologie aidera à atténuer ces difficultés ». Prof. Inza Koné, Président de l’APS.
          « Nous avons besoin de plus d'Africains autochtones dans la recherche (…) c'est très important. Lorsque nous assistons à une autre conférence, il y a très peu d'Africains qui parlent de primates en Afrique. Nous voulons que cela change ». Gladys Kalema-Zikusoka, CEO CTPH et Vice-Présidente de l’APS.

Le positionnement en nombre et qualité de primatologues africains reste un défi majeur. Le leadership grandissant de l’APS est l’une des solutions de choix pour apporter une réponse significative ; en établissant des synergies d’actions multisectorielles pour promouvoir les efforts de conservation, y compris les gouvernements, les communautés locales, le secteur privé et les ONG.

Dans une perspective de faire de l’Afrique, la destination privilégiée de la primatologie mondiale, la prochaine conférence de l'APS se tiendra en 2021, au Gabon.




FacebookTwitterGoogle Plus