IMG_2013.JPG

Bringakro/ Le PrAJSi (Projet d’Autonomisation de la Jeunesse du Sinzénou Djanfouè) a été officiellement lancé ce jeudi 31 mars 2022 à Bringakro dans le village du Sinzénou –Djanfouè sur le site de la ferme-école du CSRS.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence d’une délégation du CSRS avec à sa tête le DGA, le Dr. Daouda DAO, des Profs. Louise ACHI et Jean Baptiste ETTIEN, respectivement Directrice de l’INFPA de Bingerville et Maitre de Conférences à l’UFHB de Cocody , de M. Kouamé YANDAKI, Secrétaire Exécutif de l’ADCVI, de M. Théodore TAH, représentant de la chambre d’agriculture de la région du bélier, des représentants des chefs des 9 villages de l’association « Sinzénou Côte d’Ivoire », de M. César Assiénin, Président en exercice de l’association Sinzénou Djanfouè, des formateurs issus de l’INFPA et des apprenants.

Implémenté sur cette station du CSRS à vocation agropastorale, ce projet mis en œuvre par le Centre Suisse et l’Institut National de Formation Pastorale et Agricole de Bingerville est financé par la Fédération Interjurassienne de Coopération et de Développement(FICD). Le PrAJSi vise à octroyer aux jeunes apprenants une formation agropastorale théorique et pratique en vue d’accroitre leurs moyens de subsistance viables.


Selon la présentatrice du projet, Professeur Louise ACHI, ce projet va permettre à la jeunesse du Sinzénou de mieux percevoir les fruits de cette belle amitié que la Suisse a, avec les villages de cette région depuis maintenant 30 ans et aussi s’approprier tous les résultats de recherche qui découlent de cette station.

A son tour, Dr. Daouda DAO, DGA du CSRS s’est réjoui de cette opportunité offerte aux jeunes apprenants et leur a fait savoir que cette formation est une restitution du savoir acquis par les chercheurs depuis une décennie sur ces terres généreuses de Bringakro. Il leur a donc demandé de profiter d’avantage de ce projet afin de devenir des grands producteurs agricoles selon le modèle Suisse, acteurs du développement de leur région. Le Dr. Daouda Dao a conclu son propos en émettant le vœu de voir accroitre, pour les phases prochaines, le taux de femmes apprenantes, malgré certaines difficultés qui pourraient être des obstacles à leur participation au projet.


Le secrétaire exécutif de l’ADCVI, M. Kouamé YANDAKI, a félicité les initiateurs du projet. Il a par la suite, exhorté les apprenants à ne pas hésiter, à la fin du projet, à solliciter sa structure afin de bénéficier d’un accompagnement dans le but, soit de développer l’agriculture vivrière et maraichère, soit pour la mise en marché de leurs productions agricoles.

S’étendant sur une durée de 2 ans dont deux sessions par an comprenant 20 apprenants chacune, cette première phase du projet va concerner au total quatre-vingt (80) jeunes déscolarisés issus des neuf (9) villages de Bringakro. Ils seront formés par les enseignants de l’INFPA (Institut Nationale de Formation Pastorale et Agricole) de Bingerville.


Il est précisé que l’association Sinzénou Djanfouè a été créée en 1996 et est composée de deux entités dont le Sinzénou Suisse et le Sinzénou Côte d’Ivoire. Cette association d’entraide a pour objectif de soutenir les activités de développement de la région dans les domaines de la santé, de l’alimentation, de l’éducation, de la formation, de l’agriculture, de l’artisanat, etc. .

Pour ne citer que ceux-ci, la construction et l’éclairage de salle de classe, la formation de la notabilité à la gestion du village, l’acquisition de forages et de matériel pour le centre de santé du village, sont des projets déjà réalisés par cette collaboration ivoiro-suisse depuis 1997.


N.S/Cel Com