IMG_4870.JPG

Abidjan, 29 juil 2022 (AIP)- Le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) et le cabinet Biotope ont organisé jeudi 28 juillet et vendredi 29 juillet 2022, à Abidjan Cocody, des ateliers de travail sur les standards internationaux sur la prise en compte de la Biodiversité dans les études d’impact environnemental et sur l’outil “accords de conservation” pour la mise en œuvre de la compensation écologique des projets.

Ces ateliers avaient pour objectif de restituer et faire connaître un outil phare de partenariat public-privé pour la mise en place de la compensation écologique sur des territoires ruraux, à savoir les accords de conversation communautaires, selon le consultant en biodiversité chez Biotope, Alexandre Thouzeau.

Procédant à l’ouverture des ateliers, le directeur général du CSRS, Pr Inza Koné, a souligné que l’enjeu de ce double atelier est de contribuer à préserver le capital naturel indispensable à la durabilité des schémas de développement, en intégrant la biodiversité dans les politiques publiques et dans les pratiques du secteur privé.

À l’occasion de la première journée d’atelier, les experts écologues naturalistes et techniciens des services publics en charge de l’évaluation environnementale faisant régulièrement des prestations d’inventaire pour les bureaux d’études en écologie, ont été formés aux exigences du standard des normes de performance 6 de la société financière internationale.

Au cours de cette formation, M. Thouzeau, a pour sa part, exposé les différents types de standard, l’intérêt de suivre ces standards, les conditions d’utilisation et les organismes utilisateurs, le cadre logique et les critères associés, renseignement des critères et application du standard. Sans oublier d’illustrer avec des exemples et cas pratiques.

(AIP)

tg/fmo