[CSRS_Articles]_59dcdf50616d4a329f33784f2e6eed16.png

Le mardi 18 février 2020, la Direction Recherche et Développement du CSRS a organisé, avec l’appui de l’équipe projet BPL/GLP (Bonnes Pratiques de Laboratoire/Good Laboratory Practice) et de la Cellule d’Appui aux Publications et Projets, une journée de sensibilisation aux BPL et des modules de formations sur la rédaction de projet à l’endroit de ces chercheurs.

Durant la matinée, Mme Lisro et le Dr Edi de l’équipe projet BPL/GLP, ont interagi avec les chercheurs  du CSRS, à travers des communications orales présentant le contexte de mise œuvre du processus, ses réalisations et les attentes vis-à-vis de cette catégorie d’acteurs.

En substance, le BPL/GLP est un système d’accréditation des laboratoires du CSRS qui a commencé depuis fin 2019 pour accroître la crédibilité de la qualité des résultats de recherche issu de ses laboratoires en comparaison au système international. L’Accréditation BPL/GLP garantit la fiabilité et traçabilité des résultats de recherche et la reconnaissance internationale. Cette accréditation permettra au CSRS de se positionner sur l’échiquier sous régional et international.

Dans ce cadre, il a été rappelé que plusieurs étapes ont déjà été réalisées notamment la rédaction de manuels de qualité et de procédures opératoires standards (SOP) des services d’appui à la recherche du CSRS, la rénovation et réhabilitation de plusieurs laboratoires et la construction d’un laboratoire de recherche à Tiassalé.

Bien que la mise en œuvre actuelle de ce processus apporte une plus-value indéniable en termes d’infrastructures, de sécurité d’accès et de conduite de travaux de qualité en laboratoires en comparaison aux normes internationales, il demeure le défi de l’appropriation des BPL/GLP par les chercheurs. En effet, dans la conduite du processus l’accent a été mis dans un premier temps sur les services administratifs d'appui à la recherche du CSRS. C’est donc pour faire face à cette asymétrie de connaissance que les chercheurs ont été sensibilisés pour donner toutes les chances à ce processus d’aboutir à l’obtention de l’accréditation d’ici fin 2020.

L’autre moitié de la journée a servi à un renforcement de capacités des chercheurs juniors sur la rédaction de projets. Ce sont trois communications orales portées par l’Unité de Renforcement des Capacités et Mobilisation des Ressources (URCMR) et des chercheurs seniors expérimentés sur la présentation de quelques astuces et ficelles à connaître pour bien monter son projet.

À la suite des présentations s’en sont suivi des discussions entre les communicants et chercheurs juniors et une série de partages d’expériences des chercheurs expérimentés et chefs de projets sur les succès/échecs des soumissions de projets. Il est ressorti qu’en plus de la qualité et du caractère innovant du projet recherche à soumettre, le respect des directives, une attention particulière sur certaine parties (résumé, note conceptuelle, budget et calendrier) et surtout l’abnégation doivent guider le jeune chercheur.

En initiant ces activités, le CSRS ambitionne donc d’améliorer la qualité de la conduite de la recherche par l’appropriation du processus BPL/GLP et de donner aux jeunes chercheurs les moyens d’être plus compétitifs sur la scène nationale et internationale.