Soumission de projet

Soumission de projet

Règlement concernant la participation des chercheurs aux frais administratifs et de la location des places de travail


Principe

Tout chercheur travaillant dans le cadre du CSRS est tenu de participer aux frais administratifs qu'il occasionne et de payer une location pour la place de travail qu'il occupe. Lorsqu’un projet occupe plusieurs chercheurs, un tarif dégressif est appliqué. Les grands projets et programmes (totalisant > CHF 100'000/an) qui bénéficient de frais d’over Head ne sont pas soumis à ce règlement. Les étudiants bénéficiant d’une bourse de la part de la Fondation CSRS sont soumis à un tarif particulier.

Ce règlement fixe les bench-fees à la charge de:

  • Projets de chercheur utilisant l’infrastructure du CSRS
  • Etudiants bénéficiant d’une bourse de la Fondation CSRS

Tarifs

1- Projets de chercheur utilisant l’infrastructure du CSRS

a) Frais administratifs (s'applique à tous les chercheurs)

  • Premier chercheur * par an CHF 6’000
    Chercheur supplémentaire par an CHF 1’200

b) Place de travail (s'applique aux chercheurs occupant une place de travail au CSRS ou à Bringakro et est perçu en plus des frais administratifs)

  • Premier chercheur * par an CHF 6’000
    Chercheur supplémentaire par an CHF 1’200

* Le premier chercheur d'un projet est par définition celui dont la durée de séjour est la plus longue.

Ces montants seront calculés au pro rata du temps effectivement passé au Centre, arrondi au mois. La facture est payable dans un délai de 30 jours.

2- Etudiants bénéficiant d’une bourse de la Fondation CSRS

Les étudiants bénéficiant d’une bourse de la Fondation CSRS paient une somme forfaitaire CHF 250 par mois, et couvrant les frais administratifs ainsi que la place de travail. Ce montant sera retenu à la source par la Fondation.

Application

Ce règlement s'applique à tous les chercheurs et étudiants expatriés travaillant dans le cadre du CSRS.

Entrée en vigueur

Ce règlement entre en vigueur dès le 1er mars 2010 et remplace la version du 1er juillet 2008.