[CSRS_Articles]_ed482f1d974ae1d76ee1a6b0915f1cc5.jpg

Du 20 au 21 février 2020, l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et son partenaire l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), le Service de la Francophonie du Département fédéral des affaires étrangères suisse (DFAE) en collaboration étroite avec l’Ambassade Suisse en Côte d’Ivoire et le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d'Ivoire (CSRS) ont organisé un colloque international sur « L’environnement du chercheur en Afrique : quelles stratégies pour la promotion d’une recherche d’excellence ? ».

Durant ces deux jours, près d’une cinquantaine de chercheurs et dirigeants d’institutions de recherche venant d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du Nord se sont retrouvés en terre ivoirienne (Novotel, Plateau et Adiopodoumé Km 17) pour, à la fois, lancer officiellement le programme ‘’Excellence in Africa’’ dans son segment francophone et discuter autour du thème du colloque.

Après la cérémonie avec les officiels (Ambassade de Suisse et Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) et la présentation dudit programme, les académiques francophones africains et suisses ont eu l’occasion d’écouter des témoignages atypiques de leurs pairs, d’échanger et de débattre en ateliers autour de thématiques importantes (environnement de la recherche, accès aux financements, évaluation et promotion des chercheurs.ses) pour l’émergence d’une recherche d’excellence en Afrique.

Pour rappel, Excellence in Africa est un programme basé sur trois piliers : le développement du corps professoral junior, le recrutement de 100 doctorats pour l’Afrique et l’enseignement à l’aide du numérique pour former une génération de chercheurs et d’étudiants de haut niveau et accompagner la transformation numérique du continent. La première phase a débuté avec l’appel à candidature « Développement du corps professoral junior » qui finance des projets de recherche collaboratifs d’une durée de 4 à 5 ans.

À la fin de cet enrichissant colloque de partage d’expériences, le message clé a été de se focaliser sur l’homme en mettant les relations humaines au cœur de ce vaste et promoteur programme pour une recherche africaine d’excellence.